L'amour au temps de Corona

L'amour au temps de Corona: à cause de Covid-19, les gens sont sur Internet dating en ligne au lieu de dans le monde réel.

Si vous deviez vous retrouver instantanément chez vous trois soirs de suite avec votre dating les connexions d'application ne demandent pas, ne le prenez jamais physiquement le vendredi. La faute à l'épidémie de coronavirus et aussi à la peur qui s'est abattue sur le monde entier. Il y a un terme pour cela, et c'est la distanciation ; c'est effectivement social.

Beaucoup de gens utilisent en ligne dating à cause du virus corona


« En raison de l'épidémie de coronavirus, les gens ont recours à un grand nombre de mesures préventives qui, en retour, limitent les contacts ; il s'agit certainement de particuliers. Nous prévoyons une augmentation du trafic et du temps passé sur notre portail Web », déclare Solène Paillet, directrice marketing, Gleeden, le premier dating sites pour femmes.

Cependant, cela oblige les visiteurs à se connecter plus fréquemment que d'habitude et donc. «J'ai utilisé la consultation sur le coronavirus comme une raison pour autoriser quelqu'un à descendre doucement. La discussion n'a finalement abouti à rien », avoue d'un air penaud Swarna Rao (nom changé), trentenaire publicitaire. Tous sont raisonnables en guerre et en amour.

Juicy-Adult-logo
Juicy-Adult est notre choix numéro un pour en ligne dating


La peur du coronavirus a occupé les conversations sur Internet dating applications aussi. Lorsqu'on leur demande si l'épidémie les empêchera de partir à l'heure, la plupart des gens rient. "J'ai vu ça", dit Rohit Lyer (nom changé), un chef de 27 ans qui est certainement sous.

"Je ne pense pas que cela s'arrêtera probablement les hommes et femmes, mais oui, il y a une baisse du nombre de départs. Je ne sais pas ce que je ferais. Cela dépendra de qui nous correspondons, je suppose. Sahana Prasad (nom changé), une étudiante de 26 ans, déclare: «Nous plaisantons à propos de tout cela en échangeant des e-mails. Mais je ne crois pas que j'arrêterai les gens qui rencontrent votre peur.

Je ne suis peut-être pas particulièrement inquiet. Mais il y a une doublure en argent. Certaines applications qui peuvent être dating ont signalé une amélioration de la participation individuelle au cours des dix dernières fois. Cela, disent-ils, est vraiment dû au fait que les gens ont plus de temps pour leurs bras, parce qu'ils socialisent moins et traitent de chez eux.

Il y a une semaine, Able Joseph, fondateur en ce qui concerne l' dating demande Aisle, dit qu'ils ont enregistré leur revenu qui est le plus élevé pour un jour de semaine le jeudi. «C'était le sommet de cette alerte au coronavirus. C'est pourquoi nous avons été étonnés que cela se produise.

De nombreux analystes du monde entier ont confirmé que l'engagement au cours dating les applications ont augmenté au cours des dernières semaines, probablement en raison de l'auto-isolement, et les gens sont prudents avec la satisfaction hors ligne. Shalini Singh de andwemet, un logiciel de mise en relation, fait écho à ses sentiments.

La croissance est vue par elle dans les inscriptions au cours des dix dernières fois. «Les gens ne socialisent pas, et ils peuvent travailler à la maison et avoir plus de temps pour leurs bras. Exactement comment Netflix c'est certainement beaucoup peut voir ? L'avantage, c'est que les gens parlent beaucoup plus, et c'est toujours bien car on apprend à se connaître.


La réunion hors ligne pourrait être la dernière partie de l'ensemble du processus de recherche, d'appariement, de présélection et d'échange de numéros, déclare Snehil Khanor, cofondateur et PDG de TrulyMadly, un autre app c'est sans aucun doute dating.

« Pour 32 chats, il y a une réunion. Au cours des deux dernières semaines, nous n'avons peut-être pas vu d'influence négative du Coronavirus sur notre application. Il est alors tout naturel que la socialisation en ligne prenne le pas sur les costumes hors ligne. Si la peur continue », en mars, au cours des trois jours de violence à Delhi, Khanor dit qu'ils ont vu une baisse. Il s'agit sans aucun doute d'un engagement considérable.


Siddharth Mangaram de Floh, un service c'est certainement dating plus une application, déclarent avoir constaté une augmentation de 25 à 30 % de l'activité de messagerie sur le logiciel. «Nous proposons deux moyens de se connecter – l'un via l'application Floh et l'autre via les occasions des hôtes Floh, qui peuvent être des dégustations de vin, des barbecues, des ateliers de fête ou des tâches qui peuvent être en plein air.

Alors que l'implication des applications a augmenté, nous avons pris une décision. Il s'agit certainement d'un soin préventif exercé en abaissant la fréquence des activités pour le moment. Pour payer nos gens qui ne peuvent pas se rendre à des événements, notre société propose d'augmenter leurs abonnements particuliers de a. trente jours."


Les applications s'adaptent


Les applications ont été adaptées pour correspondre à ce problème du jour. Tinder conseille à ses utilisateurs de rester en sécurité, de se nettoyer les mains, d'éviter de se presser le visage et de suivre les conseils de l'Organisation mondiale du bien-être.

Un porte-parole d'OK Cupid, un autre logiciel qui est dating qui pose beaucoup de questions à ses utilisateurs pour les aider à développer un profil, dit qu'il y a à peine deux jours, ils ont lancé une préoccupation qui demande : "Le coronavirus affecte-t-il votre dating la vie?

La solution aujourd'hui et voyez exactement ce que les individus pensent de se rencontrer pour dates!' L'info est pourtant compilée, mais que l'inquiétude apparaisse dans l'application montre à quel point l'épidémie a influencé la scène. C'est sans doute dating.

Distanciation personnelle

Bien que certains utilisateurs de logiciels aient tendance à être prudents, d'autres comme Rathi Phadnis (nom modifié) jouent avec la peur. «Ce n'est vraiment pas distinct du choléra ou de la dengue», déclare-t-elle.


Mais, Jayashree Madhav (nom modifié) a interdit à sa fille de rencontrer son ami, qui est revenu de Milan. « Je lui ai dit qu'elle devait attendre patiemment au moins deux semaines avant de rencontrer son pote.

Nous avons deux parents qui sont de la vieille maison, nous ne pouvons donc pas les révéler, ainsi que toutes sortes d'autres que nous satisfaisons. Les gens aussi sont de plus en plus prudents. «Nous avons informé ma meilleure moitié qu'avant de rentrer chez elle s'il se rend en Allemagne pour le travail, il peut devoir s'isoler pendant un mois. C'est aussi dangereux », a déclaré Srirekha Ashok (nom modifié), une femme au foyer.


Mais Pema Rai a le mot qui est le dernier. «Nous pouvons descendre un jour, mais je n'ai pas l'intention de l'embrasser et d'aller plus loin.»
Permettre que les baisers soient effectués par les emojis.